Du bonheur d’entreprendre

Cet article s’intéresse à ce que peut apporter l’entrepreneuriat en terme de bonheur et entre dans le cadre du MOOC Réussir son démarrage d’entreprise – L’approche SynOpp via l’interview de Jean-François Ouellet.

Pourquoi démarrer une entreprise ?

Ce que les recherchent montrent, c’est que trois principales raisons poussent vers l’entrepreneuriat :

  • Faire de l’argent
  • En quête de liberté, pour être maître de sa destiné
  • Parce que l’on veut créer du bonheur autour de soi, parce que l’on veut rendre service et aider les autres

Ces trois motivations tendent toutes vers la même chose, démarrer une entreprise est au final une quête du bonheur.

Quel est le rapport entre entreprendre et bonheur ?

D’après toutes les recherches et ce que l’on peut voir dans la littérature, on peut penser que l’on peut être heureux en faisant de l’argent, mais ce n’est souvent vrai qu’à court terme et faux à moyen et long terme. On remarque d’ailleurs que ceux qui se lancent en affaires pour l’argent finissent souvent en feux de paille.

Le bonheur peut arriver parce que l’on ressent que l’on est en train de s’accomplir professionnellement, on réalise ses rêves jusqu’à un certain point. Cependant, cela aussi a une durée de vie limitée… En effet, qu’est-ce qui arrive lorsque l’on s’aperçoit que l’on a atteint ces objectifs, lorsque l’on a réalisé ses rêves ? C’est là où certains entrepreneurs décrochent ou qu’ils passent à l’étape suivante…

On réalise alors qu’au final, ce qui nous pousse est le fait de donner du bonheur aux autres, que ce que l’on fait apporte quelque chose. On entre au final dans une recherche du bonheur par voie altruiste. Lorsque l’on fait les choses en cherchant à faire du bien aux autres, c’est là où le bonheur s’installe. L’entrepreneuriat est la voie royale pour réussir à rendre service aux autres.

Dans chaque société, plus il y a d’entrepreneurs et plus la société va s’épanouir

On remarque une corrélation dans une société entre le niveau de richesse, mais surtout le niveau d’entrepreneurship et le niveau de bonheur générale. La corrélation n’est pas toujours parfaite mais elle s’établie de plus en plus fermement : plus il y a d’entrepreneuriat au service des autres et plus les gens sont individuellement et collectivement heureux. Les gens entreprennent avant tout pour rendre service aux autres.

La peur de se lancer

Un faux débat existe, celui de dire que l’entrepreneuriat est quelque chose de risqué. Lorsque l’on entreprend pour de bonnes, il faut avant tout être remarquable dans ses actions. On le remarque souvent, les gens achètent pour une histoire, pour un service rendu plutôt que pour un produit.

La clé est au final très simple : il faut trouver une passion durable que l’on a envie de partager avec les autres. Rendre des services de façon irréprochable est la seule nécessité pour avoir du succès.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.