Business Model Canvas

Nous allons aborder aujourd’hui le Business Model Canvas tel qu’introduit par Alexander Osterwalder et Yves Pigneur. Nous allons en particulier en expliciter les dérives courantes à éviter. Cet article entre dans le cadre du MOOC Réussir son démarrage d’entreprise – L’approche SynOpp.

Business Model Canvas

Business Model Canvas

Tout d’abord, on remarque aujourd’hui que le Business Model Canvas est utilisé comme un nouveau plan d’affaire. Le Business Model Canvas n’est pas destiné à être complété au préalable pour expliquer ce que l’on souhaite faire. En effet, il s’agit d’un outil qui est destiné à aider à expliciter ce qui a été fait et comment cela y entre.

Par ailleurs Yves Pigneur et Alexander Osterwalder précisent dans leurs deux livres (Business Model Generation et Value Proposition Design) la notion de clientelle et de proposition de valeur. Ces notions sont compatibles avec l’approche SynOpp qui s’intéresse au besoin ainsi qu’à la solution proposée.

Il est à noter enfin, qu’en ce qui concerne les différentes cases du Business Model Canvas, même s’il est nécessaire de répondre à un besoin, il n’est pas nécessaire de débuter par cette « case » pour monter son projet. Au contraire, toute autre case peut servir de point de départ, comme par exemple un partenaire clef, une relation particulière avec un client, …

Ainsi, le Business Model Canvas n’est pas un nouveau plan d’affaire simplifié, et il est nécessaire de savoir l’utiliser. En particulier il s’agit d’une visualisation de ce qui a été fait, et non une imagination du futur.

Les livres en question :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.