L’impression 3D

L’impression 3D peut être très importante dans le cadre d’un lancement d’entreprise afin de prototyper, voire entrer dans une phase de micro-production à très faible coût. Cet article entre dans le cadre du MOOC Réussir son démarrage d’entreprise – L’approche SynOpp via l’interview de plusieurs sociétés utilisatrice d’impression 3D.

Quelle utilité ?

Il est possible d’utiliser l’impression 3D pour de la production et concevoir des moules qui serviront ensuite à couler le produit. Cependant, l’utilisation d’une imprimante 3D dans le cadre d’une production n’est pas très répandu, l’utilisation est surtout orientée tests et prototypes.

L’impression 3D peut ainsi par exemple permettre de tester un produit et d’itérer au fur et à mesure des essais sur le terrain et arriver petit à petit à un produit idéal, et ce, à très faible coût.

Comment se procurer une imprimante 3D ?

Il existe une large gamme de prix dans les imprimantes 3D. De 20-25k$ à 3-4k$ selon la technologie utilisé et le type de machine. Il est par contre possible de trouver assez facilement des machines d’occasion en très bon état pour beaucoup moins cher.

Comment choisir sa machine ?

Tout le monde peut utiliser une imprimante 3D. Cependant, il faut être un minimum manuel et faire preuve de précision étant donné que les machines ne sont pas encore très au point : bugs, problèmes d’impression, … Il faut être capable d’ouvrir la machine pour par exemple remettre de la graisse, changer des fils électriques, …

Il existe cependant une très grande communauté sur internet d’amateurs qui proposent des vidéos et du support pour s’entre aider à maintenir son imprimante en bon état de marche.

Quelques conseils avant l’achat

Le choix de la machine en elle même est très personnel et sera guidé par la taille des pièces à imprimer. La précision est aussi d’importance : certaines machines moins précises vont nécessiter un travail de finition au sablage.

Un autre aspect est le type de matériaux que l’on veut utiliser. Le PLA par exemple est peu cher, mais pour des pièces plus résistantes, il faut passer sur de l’ABS qui fond à une température plus élevée, mais nécessite de refroidir la pièce lentement afin qu’elle ne se déforme pas.

Il existe sur internet divers guides qui permettent de s’y retrouver en matière d’impression 3D.

Qu’en est-il de la micro-production 3D ?

Lorsque les produits deviennent trop difficile à mouler, il peut être intéressant d’utiliser l’impression 3D.

L’impression 3D pourrait permettre aussi la personnalisation des produits, voire la confection sur mesure.

Comment rentabiliser une imprimante 3D ?

Les machines sont souvent utilisées que peu de temps dans l’année. Plusieurs sites existent comme 3D hubs qui permettent de trouver à proximité de chez soi une entreprise qui possède déjà une imprimante 3D. Ainsi, lorsque l’imprimante n’est pas utilisé, elle peut être louée à l’utilisation, lorsque quelqu’un en a besoin.

Cette approche permet de commencer à prototyper sans avoir à acheter soi même une machine.

2 réflexions sur « L’impression 3D »

  1. Jean

    Il existe d’autres alternatives à 3Dhubs et française qui plus est ! : Freelabster.com
    Depuis que j’y suis j’ai pu imprimer pour plusieurs clients… c’est plutôt cool 🙂

    Répondre
    1. Frédéric Bouquet Auteur de l’article

      Merci pour ce commentaire.
      Je me suis contenté de retranscrire le contenu du MOOC qui est dispensé par des Canadiens, d’où peut être le fait qu’ils ne parlent pas d’entreprises Françaises.
      Cela dit, Freelabster.com peut peut être in intéresser certains.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.