Tester, bonifier et ajuster sa solution

Aujourd’hui nous allons nous intéresser à comment tester, bonifier et ajuster notre solution à un besoin. Cet article entre dans le cadre du MOOC Réussir son démarrage d’entreprise – L’approche SynOpp

Une fois un besoin identifié et qu’une solution est imaginée, le moment est venu d’aller rencontrer un maximum de parties prenantes. Cette étape commence par la définition de nos concurrents directs et indirects, afin d’aller à leur rencontre.

L’approche SynOpp définit un concurrent non pas comme quelqu’un qui fait plus ou moins la même chose que nous, mais comme une personne qui comble le même méta-besoin. Cette étape consiste donc à identifier les différents acteurs qui comblent le même méta-besoin, mais surtout jusqu’à quel point ils le comblent. Cela peut amener à considérer des acteurs qui évoluent dans un domaine économique totalement différent du notre.

Une fois identifiés, il convient d’aller rencontrer ces concurrents afin d’échanger avec eux sur notre projet et sur comment nous pensons nous y prendre pour y répondre.

Aller à la rencontre des concurrents est important pour l’expérience terrain qu’ils ont pu accumuler. L’apprentissage qui en ressort est utile pour les raisons suivantes :

  • repérer si le méta-besoin que l’on a observé a été clairement identifié et compris
  • se rendre compte si ce concurrent est bel et bien un concurrent. S’ils abordent tous les éléments du méta-besoin ou non
  • gagner du temps et d’éviter certaines erreurs que eux pourraient avoir commises avant
  • remarquer le cas échéant certains éléments que nous aurions oublié du méta-besoin

Bien entendu, nos concurrents vont aussi chercher à en savoir plus sur notre projet. Il est alors possible d’expliquer comment nous allons répondre au besoin, mais sans pour autant aborder l’ensemble des éléments du méta-besoin.

Au delà des concurrents, il est possible aussi d’aller à la rencontre de distributeurs, de fournisseurs, d’anciens entrepreneurs qui ont fait faillite dans le domaine, des associations spécialisées, un banquier pour connaître les clients dans le secteur, …

Beaucoup d’autres choses peuvent être apprises de ces rencontres : le type de publicités pour rejoindre la clientèle, la gamme de prix acceptable pour aborder un besoin, les sources d’approvisionnement, type de mise en marché, structure financière des concurrents directs, le personnel requis, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.