Approche SynOpp

Cet article entre dans le cadre du MOOC Réussir son démarrage d’entreprise – L’approche SynOpp et présente l’approche SynOpp, dédiée au démarrage de l’entreprise.

L’approche SynOpp a été créé en 2006. « Syn » signifie avec en grec, et Opp vient d’opportunité. Cette approche est basée à partir de l’étude de 500 entrepreneurs, sur la façon dont ils avaient démarré leur entreprise.

SynOpp remet en cause un certain nombre de paradigmes sur l’entrepreneuriat et se base avant tout sur un état d’esprit d’entreprendre.

L’intuition du besoin

Selon l’approche, une démarche entrepreneuriale devrait démarrer de l’intuition d’un besoin pour arriver à une opportunité. Souvent, certains partent d’une idée qu’ils mettent en pratique. Dans de rares cas, cette idée correspond effectivement à un besoin. SynOpp part du pourquoi nous voulons faire quelque chose plutôt que partir de ce que nous voulons faire pour arriver ensuite à trouver un besoin.

L’objectif de l’approche SynOpp est de partir de cette intuition d’un besoin pour bâtir une opportunité qui nous sera propre. Il ne s’agit pas de trouver des opportunités mais plutôt d’identifier des besoins pour arriver à une opportunité.

Premier fondement : l’aspect holistique de la démarche

L’aspect holistique de la démarche est un tout fondé à partir de trois éléments.

Le premier élément correspond à l’entrepreneur. Qui est-il, quelle est sa personnalité, ses valeurs, son réseau de contacts, sa formation, son réseau de contacts, ses ressources disponibles, sa façon de percevoir l’environnement.

Le second élément correspond à l’environnement dans lequel le projet va voir le jour : dans quel pays, dans quelle situation économique, à quelle époque, …

Le troisième élément correspond au projet en lui même : l’identification du besoin, la solution apportée, la façon dont l’entreprise va se développer…

Ces trois éléments doivent être en adéquation pour réussir son démarrage d’entreprise.

Second fondement : l’aspect heuristique de la démarche

Ce fondement se base sur la découverte. Entreprendre c’est partir à l’aventure. Il faut être prêt à s’adapter, à modifier ses objectifs, à improviser, à passer à l’action sans trop réfléchir.

L’aspect heuristique de SynOpp se base sur trois éléments :

  • l’action
  • la décision
  • la réflexion

L’ordre n’est pas figé. Entreprendre nécessite parfois de passer à l’action avant de réfléchir. Il s’agit d’une boucle itérative qui nécessite de passer d’une étape à l’autre sans ordre pré-défini, ni obligation de passer via une étape, comme la réflexion.

Troisème fondement : l’aspect itératif

L’approche SynOpp nécessite des fois de reprendre les choses, de faire marche arrière, de recommencer, d’apprendre de ses erreurs, …

Le porteur de projet doit avoir une certaine résilience, une certaine humilité quand à la nécessité de faire des erreurs, d’apprendre de ses erreurs, d’avoir perdu son temps, son argent, et d’être obligé de repartir à 0.

Quatrième fondement : l’aspect synchronicité

La synchronicité est le faite de donner un sens à des événements qui n’ont pas de cause entre eux.

Ce quatrième fondement se base sur la capacité de l’entrepreneur à donner une finalité à des événements fortuits comme des rencontres, des découvertes, des connaissances.

La créativité est le moteur de cette synchronicité.

 

Une fois ces fondements établis, l’approche SynOpp propose 7 étapes afin de passer de l’intuition du besoin à l’opportunité.

Première étape : l’identification du besoin

Cette étape consiste à peaufiner ce besoin que l’on a eu comme intuition. Il s’agit d’élaborer l’identification de ce besoin.

Cette étape est cruciale et est très importante étant donné qu’elle prend place dans les fondations du projet.

Cette identification pourra évoluer avec le temps au même titre que les besoins, mais il est nécessaire de partir avec cet état d’esprit de bien comprendre le besoin.

Seconde étape : solution préférentielle.

Cette étape consiste à élaborer une solution adaptée à notre identification du besoin.

Une fois identifié le besoin, l’élaboration d’une solution nécessite simplement de définir quelles sont les manques à la résolution de ce besoin.

Troisième étape : avantages prépondérants

Une fois que l’on a identifié le besoin et que l’on a une idée de la solution à apporter, il est ensuite nécessaire d’aller sur le terrain pour valider cette identification et connaître les règles du jeu du milieu : contraintes légales, contraintes physiques, …

A cette étape, la compréhension en profondeur du besoin permet de mettre en avant un certain nombre d’avantages à développer par rapport aux concurrents.

Quatrième étape : test sur les accrocs

Cette étape consiste à chercher nos clients les plus intéressants. Ces clients ont vraiment le besoin prononcé.

Cinquième étape : degré d’engagement

Cette étape consiste à matérialiser notre sensibilité à la perte. Qu’est-ce que nous sommes prêts à perdre par rapport à ce que l’on peut gagner.

Sixième étape : l’amorçage du projet

L’amorçage du projet consiste à développer des prototypes, à lancer éventuellement une mini-production. Pendant l’amorçage, on va offrir ces échantillons aux accrocs que l’on a pu repérer.  Ici, on teste, on prend éventuellement les premières commandes, …

Cette étape est fondamentale car elle permet de vérifier si notre identification du besoin, d’ajuster notre solution, si nos avantages sont bien identifiés, …

Septième étape : le déploiement

Cette étape consiste à développer son entreprise, de passer à une vitesse supérieure.

Il peut arriver qu’à cette étape, il faille revoir des aspects du besoin.

Le déploiement n’est pas traité dans ce MOOC.

 

 

Une réflexion au sujet de « Approche SynOpp »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.