Principes de l’effectuation

Cet article entre dans le cadre du MOOC Réussir son démarrage d’entreprise – L’approche SynOpp et présente les principes de l’effectuation.

L’effectuation est une série de cinq principes qui ont pu être observés chez la plupart des entrepreneurs à succès :

  • Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras
  • La perte acceptable
  • Le patchwork fou
  • La limonade
  • Le pilote dans l’avion

Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras

On a souvent comme vision de l’entrepreneur quelqu’un qui se fixe un plan, une vision et qui va ensuite chercher les ressources pour atteindre cet objectif.

Dans l’entrepreneuriat, l’entrepreneur a plutôt tendance à regarder ses ressources disponibles et cherche à savoir ce qu’il peut en faire. Souvent, les entrepreneurs démarrent avec peu de ressources. Trois d’entre elles sont fondamentales :

  • L’identité, la personnalité de l’entrepreneur, la créativité
  • Les connaissances : que ce soit un diplôme ou ses savoir faire ou toute autre connaissance
  • Le réseau : les personnes que l’on connaît ou que l’on est amené à connaître et sur qui l’on peut s’appuyer

De façon générale, l’entrepreneur s’appuie sur ses ressources pour déterminer ce qu’il va pouvoir faire.

La perte acceptable

On considère souvent l’entrepreneur comme quelqu’un qui considère ce qu’il peut gagner avant de se lancer dans un projet. Or, lorsqu’il fonctionne dans l’incertitude, l’entrepreneur est incapable de savoir si son produit va se vendre, en quelle quantité et à quel prix.

Ainsi, un entrepreneur a plutôt tendance à regarder ce qu’il est prêt à perdre, sans vraiment savoir ce qu’il pourra gagner. Procéder ainsi offre une notion de contrôle à l’entrepreneur qui sait ainsi ce qu’il peut perdre au maximum.

Le patchwork fou

Le patchwork fou est la tendance qu’a un entrepreneur à fédérer autour de lui un nombre croissant de parti prenantes. Plutôt qu’essayer d’imposer son idée, l’entrepreneur va chercher à adapter son idée aux désirs des personnes qu’il rencontre, en échange d’un engagement de ceux-ci.

L’entrepreneur va donc chercher à enrichir idée au fur et à mesure des parti prenantes qui intègrent le projet.

La limodane

Plutôt que chercher à dépenser des ressources à anticiper ce qui pourrait arriver dans le projet, l’entrepreneur adopte une attitude plus pragmatique où il cherchera à s’adapter en fonction des surprises pour tirer parti.

Tout projet rencontre son lot de surprises. L’entrepreneur va donc chercher à en tirer parti.

Le pilote dans l’avion

L’entrepreneur n’est pas quelqu’un qui découvre l’avenir, mais qui le construit. L’effectuation part du principe qu’il n’y a aucune tendance inévitable, aucun marché définitivement mature. En effet, une étude de marché n’illustre qu’un marché est mature que lorsque personne n’a été à cherché à le chambouler.

Le rôle de l’entrepreneur est justement de perturber ce marché et de le faire évoluer, ou de le « disrupter ». Le rôle de l’entrepreneur est de construire l’avenir et non de le découvrir.

 

De façon générale, la vision de l’effectuation sur l’entrepreneuriat est que l’on ne démarre pas avec une grande idée, mais avec des moyens qui sont potentiellement modestes. A partir de là, l’entrepreneur va commencer à imaginer des choses possibles par construction afin de provoquer un effet boule de neige pour son projet. Ainsi, tout le monde peut être entrepreneur, de bien des façons différentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.