Mythes et entrepreneuriat

Cet article entre dans le cadre du MOOC Réussir son démarrage d’entreprise – L’approche SynOpp et présente les mythes relatifs à l’entrepreneuriat.

 

L’entrepreneuriat attire un certain nombre de mythes qui ne correspondent pas à ce qu’il est. Cet article s’intéresse à 6 d’entre eux :

  • Il faut une grande idée pour commencer
  • L’entrepreneuriat c’est risqué
  • L’entrepreneur prédit l’avenir
  • L’entrepreneur super héros
  • L’entrepreneur, héros solitaire
  • Il faut aller très vite

Il faut une grande idée pour commencer

Il faut une grande idée pour partir en entrepreneuriat et la concrétiser au moyen d’un business plan qui sera ensuite mis en exécution.

Or, lorsque l’on regarde comment sont nées un certain nombre des plus grandes entreprises, il est rares qu’elles aient démarré avec une grande idée. Un certain nombre ont même démarré sans aucune idée. Par exemple, Ikea n’a pas démarré sur le concept pour lequel on les connaît aujourd’hui, Wallmart (inventeur du super marché) a commencé par un simple magasin, …

Ce qui se passe en général, c’est que l’entrepreneuriat démarre sans idées, mais elle émerge au fil du temps, à l’issue d’un certain processus entrepreneurial.

L’entrepreneuriat c’est risqué

L’entrepreneur est souvent vu comme quelqu’un qui recherche le risque. Or, en réalité, bien que l’entrepreneuriat soit effectivement une activité risquée (comme toute activité humaine), l’entrepreneur cherche à contrôler le risque qu’à en prendre.

L’entrepreneur prédit l’avenir

On a souvent l’idée que l’entrepreneur réussit lorsqu’il est capable de prédire l’avenir. Or, l’entrepreneur ne prédit pas plus l’avenir que quelqu’un d’autre, il se contente de construire l’avenir à sa mesure, en travaillant quotidiennement à le changer à son avantage.

L’entrepreneur super héros

L’entrepreneur est souvent illustré comme un super héros, à l’image de Richard Branson, Bill Gates ou encore Steeve Jobs. On voit souvent l’entrepreneur comme étant charismatique, capable de lever des fonds, …

Ces entrepreneurs exceptionnels ne sont pas représentatifs de l’entrepreneur « normal ». Lorsque l’on s’intéresse aux entrepreneurs en général, on trouve des gens de nature très différente, de toute intelligence, des hommes comme des femmes, de toute origine.

L’entrepreneuriat est une activité qui peut être pratiquée par tout le monde, avec ses qualités comme ses défauts.

L’entrepreneur, le héros solitaire

On entend souvent parler de Henry Ford James Cousin, son associé. On oublie souvent que ces entrepreneurs, quelque soient leurs talents, n’auraient jamais pu réussir s’ils avaient été tout seul.

Bien qu’il soit possible de démarrer tout seul, on ne le reste jamais très longtemps.

L’entrepreneur doit savoir être un leader pour se faire accompagner et motiver les personnes qui l’accompagnent. L’entrepreneuriat est un partage où il est nécessaire de partager, de former, d’expliquer sa vision, où l’on va pour que l’on puisse être suivi.

Il faut aller très vite

Un mythe véhiculé par ce qui peut se passer dans le monde High Tech : il faut aller très vite, il faut très vite aller au marché, il faut très vite passer à l’échelle. Or, lorsque l’on observe les grandes réussites du passé, on remarque qu’il est des fois nécessaire d’attendre un certain temps, travailler les prémisses du marché.

Il est des fois important de bien comprendre ce concept et ne pas conclure trop vite qu’un projet est un échec, mais qu’il faut le laisser mûrir, laisser les choses cristalliser.

 

Ces mythes sont importants parce qu’ils faussent souvent notre vision de l’entrepreneuriat et l’empêchent de se dérouler comme il devrait se faire. Il est donc nécessaire de comprendre ce qu’est l’entrepreneuriat pour se lancer dans les meilleures conditions.

2 réflexions sur « Mythes et entrepreneuriat »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.